UA-10600249661
La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

hes de

 INFOS  CNV 

                                                                                                            Bonjour.  

 

Merci de lire les informations qui suivent.

Elles complètent la rubrique « Infos générales », qu’il convient d’avoir lue au préalable.

Elles tentent de répondre aux questions les plus fréquemment posées à propos d'une de nos activités, la CNV (ou Communication Non-Violente).

Si, après lecture, des interrogations demeurent pour vous, ou si vous souhaitez nous rejoindre, contactez Colline, responsable du groupe CNV au sein de l’association. Ses coordonnées sont à la page "Accueil".

Et merci à Christian pour son logo dynamique et expressif !

 

 

 

Le "groupe CNV" existe-t-il depuis 2001 ?  Non, il n'est pas né en même temps que l’association. C'est en décembre 2010 que trois adhérents de l'association "Partage Zen", très intéressés par la CNV, ont décidé de se réunir pour tenter d’en comprendre les principes, et bien sûr, de les mettre en pratique. Ce n’était au départ qu’une réflexion en commun venant compléter la méditation. Mais l’intérêt porté à ce groupe s'est amplifié, et des personnes ont souhaité le rejoindre, sans vouloir  - ou pouvoir - venir méditer, donc sans participer à l’activité de base, commune à tous les adhérents jusque-là. Le groupe CNV devait-il se constituer en association distincte ? L' association "Partage Zen" allait-elle l'intégrer en son sein ? Comme la vocation de celle-ci inclut la recherche de paix, de bonté, de sagesse dans les relations humaines, c’est bien entendu la seconde solution qui fut adoptée. Depuis, cette activité n’a pas faibli : on va atteindre la centième réunion en cette année 2020 !

 

On peut donc venir pour s’entraîner à la CNV sans participer aux méditations, ou bien on peut faire les deux ? Tout à fait. La cotisation annuelle d’adhésion donne droit à l’ensemble des activités.

 

Quel est le rythme et la durée des réunions ? Jusqu’à présent, et sauf exception, les réunions ont été mensuelles, et ont duré 2 heures, de 20h à 22h (à noter qu’il est recommandé d'arriver à 19h45). Mais ce rythme et cette durée peuvent être modifiés si le groupe le souhaite. Ainsi, à la réunion de mars 2020, il a été décidé un rythme plus soutenu, toutes les 3 semaines.

 

Quelles sont les prochaines dates de réunion ?  Nous faisons en général une pause pendant les mois d'été (juillet-août). Puis à partir de la réunion de rentrée en septembre, les dates des réunions suivantes sont décidées à l'avance par l'ensemble du groupe. Mais comme elles peuvent varier en fonction de divers impératifs (par exemple, de nombreuses absences prévues...), il est nécessaire de prendre contact et de vous renseigner (voir la rubrique "Accueil").

 

Comment se préparer quand on est débutant(e) ?  Notre ouvrage de référence est celui de Marshall B. Rosenberg :"Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) ", aux éditions "La découverte". Il est vivement recommandé de l’avoir lu, si possible avant de nous rejoindre. Sinon, votre participation risque de vous être moins profitable. Lorsque le groupe s’est créé, il a pris la décision d'étudier, dans ce livre, un chapitre par mois. Chaque participant lisait donc le chapitre chez lui, puis le groupe faisait ensemble des exercices centrés sur le thème du chapitre. Le "Manuel de Communication Nonviolente" de Lucy Leu (aussi aux éditions « La découverte ») suit d’ailleurs la même progression. On peut donc se préparer de façon efficace par ce moyen-là.

 

Quelle est la taille du groupe ?  Elle est variable. Le plus souvent, il compte une dizaine de participants, mais parfois peut approcher de 20. A chaque rentrée de septembre, certaines personnes décident de faire une pause, d’autres nous rejoignent. D’autres encore intègrent le groupe en cours d’année. Il est cependant préférable, pour une adaptation plus facile, d’être présent lors de la réunion de remise en route, c’est-à-dire en septembre. Si la taille du groupe venait à augmenter, la question pourrait se poser de le scinder en deux. En effet, le temps de parole pour chaque participant s’amenuise au fur et à mesure que nous sommes plus nombreux. Le local, de toute façon, ne permet pas de réunir dans de bonnes conditions un groupe trop important. Il semble que le nombre optimal soit aux environs de 10 à 12. Dans ce cas, pourquoi pas 2 groupes, en relation l’un avec l’autre ? 

 

Comment se déroule une séance ?  Le groupe est autogéré. Il n' a pas d’animateur attitré. L’animation se fait à tour de rôle par une ou plusieurs personnes. Ce roulement est très souple, il respecte les envies et les disponibilités des uns et des autres. Vu que toute liberté pour organiser la séance est laissée à la ou aux personnes qui anime(nt), il est difficile de décrire une séance-type. En général, la réunion commence par un exercice de recentrage de l’attention, puis, en fonction du thème choisi, divers exercices pratiques sont proposés. Il est très souvent fait appel à l’expérience vécue des participants, de façon à rester au maximum en contact avec la vie réelle. Assez souvent, les exercices sont faits en petits groupes de 2 à 4 personnes, puis on reforme le grand groupe pour échanger des réflexions ou impressions sur ce qui a été fait. Pour tout ce qui concerne le fonctionnement du groupe, une « Charte » a été rédigée. Vous pouvez demander à la lire avant d’adhérer. Et si vous adhérez, il convient de la lire… pour la mettre en pratique, bien sûr !

 

Participez-vous à des stages pour une meilleure formation à la CNV ?  Oui. Deux stages de 2 jours ont eu lieu avec Alexis Proniewski, venu à la « Maison pour Tous » d’Abbeville : le premier ("module 1") s'est déroulé les 7 et 8 avril 2012 ; le second ("module 2"), les 15 et 16 juin 2013. Ensuite, Mathilde Azzouz a animé deux autres stages : l’un ("module 3") les 21 et 22 mars 2015, l’autre les 30 avril et 1er mai 2016. Ensuite, bon nombre de personnes présentes dans notre groupe ont suivi, ensemble ou à titre individuel, des stages à Amiens animés par Véronique Pardonnet par exemple. Il devient difficile d'en faire la liste !

 

Avez-vous des contacts avec d’autres groupes de CNV ?  Il existe, en effet, des groupes de CNV pas trop éloignés de nous : à Amiens, Beauvais, Le Crotoy... D’autres sans doute sont en création. Ainsi, nous avons appris, fin septembre 2019, la création d'un groupe à Tigny-Noyelle, non loin de Rue et Berck. Bien sûr, des contacts entre ces groupes ont eu lieu. Ils ont commencé en janvier 2017, où une personne d’Amiens est venue nous voir. Puis une réunion intergroupe s'est tenue à Amiens en mai de la même année. Depuis, le collectif CNV d'Amiens organise régulièrement des invitations. On pourrait, bien sûr, souhaiter davantage de contacts, mais le temps disponible dont chacun-chacune de nous dispose est bien souvent limité ! 

Sur un plan plus large, notre groupe a eu la joie de recevoir Geneviève Roger à la "Petite Maison", le 27 avril 2016. Geneviève Roger et son équipe préparaient "Big Dream", un film documentaire à propos de la CNV. La visite de Geneviève Roger a donné lieu à un article dans le "Courrier Picard", daté du 30 avril 2016. Et la journaliste est ensuite venue nous voir à la "Petite Maison" lors de la séance CNV qui a suivi, pour écrire un article paru dans le journal du 28 mai. Vous trouverez ces deux articles ci-dessous, ainsi que des messages très récents concernant le devenir de ce documentaire. Il est clair que s'entraîner à la CNV, c'est mieux gérer ses conflits personnels, mais c'est aussi ouvrir d'étonnantes perspectives et un grand espoir pour préparer le monde de demain !

 

*****************************************************************************************************************************************************

 

  

 

 

 

 

 

 

 

2020 : "Big Dream" a évolué ! 

Le projet initial est présenté sur: https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/bigdream?utm_campaign=new_news_email&utm_medium=email&utm_source=user_mailer 

(on peut participer financièrement)

"Comme nous vous l’avions annoncé en décembre 2019, le projet Bigdream s’est transformé. Il est maintenant porté par une nouvelle structure baptisée  « Sweet Dream » qui s’inscrit dans la continuité du projet initial. « Sweet Dream » est engagée dans la production d’un triptyque sur la CNV".

8 février 2020 : petit mot et bande-annonce d'un film (3 minutes)

" Bonjour à vous tous, chers amis de la CNV.

Il y a 5 ans que Marshall nous a quittés et 5 ans que l’idée d’un documentaire a commencé à germer.

Après toutes les  péripéties que nous avons vécues, nous avons le plaisir aujourd’hui d’honorer la mémoire du créateur de la CNV en vous transmettant cette bande annonce d’un premier documentaire sur le thème de l’éducation.

Nous avons filmé une enseignante qui fait bouger les lignes dans son collège, elle partage la cnv avec ses collègues et ses élèves, et peu à peu, le climat dans l’établissement se transforme…

Bientôt, vous pourrez découvrir le film « Des profs qui changent l’école ». Découvrez la bande-annonce ci-dessous !

Bien chaleureusement à vous tous,

Geneviève Roger, Vincent Guillon

https://youtu.be/UDE45bgR168

 25 juin 2020 : une avancée majeure 

Chères donatrices, chers donateurs, chers amis,

Le premier documentaire sur la CNV et l’éducation est prêt ! Ce film d’une durée de 40 minutes a été financé dans le cadre du projet Bigdream auquel vous avez contribué. Il s’intitule : « Ces profs qui changent l’école »

Découvrez-le en cliquant sur ce lien : https://youtu.be/qUBqSB6clUk

C’est le premier documentaire d’une série de 3 films. Le second sur “La CNV en  prison” tourné aux USA, et le troisième  sur « La CNV dans des familles arabes et juives en Israël”, seront visibles avant la fin de l’année 2020.

Ce premier film, « Ces profs qui changent l’école », raconte l’histoire de Charlotte, une professeure de français, qui a découvert la Communication NonViolente et l’a intégrée dans sa pratique professionnelle. Devant les changements observés, des collègues de Charlotte ont eu envie d’en savoir plus. Elle leur a organisé des “séances d’initiation à la CNV”. Elle a aussi construit un projet pédagogique avec un espace d’écoute et une sensibilisation pour toutes les classes de 5ème. Petit à petit, c’est toute l’ambiance de l’établissement qui s’est transformée...

Nous vous invitons à participer à la diffusion de ce film, à en parler, à le « liker », à le commenter et à le partager au maximum, à vos contacts, sur les réseaux sociaux ! Il est en accès gratuit. Il pourrait se répandre dans les écoles et dans les familles et donner l’envie d’intégrer la CNV dans les formations initiales ou continues des personnels éducatifs, et, bien sûr, dans la vie quotidienne de tout un chacun ! Si vous souhaitez organiser un ciné-débat sur le thème de la CNV à l’école, n’hésitez pas à nous écrire : sweetdream.cnv@gmail.com.

Merci encore à tous pour votre soutien.

Chaleureusement à tous,

L’équipe SweetDream.